Intermédialité et littérature contemporaine

En tant que doctorante de l’École Doctorale de l’Université de Szeged, mon objectif serait de publier sur ce plateforme les différentes étapes et résultats de mes recherces. Je travaille actuellement dans le domaine de la littérature contemporaine française.
De l’intention de l’auteur d’une herméneutique romantique à « la mort de l’auteur » des structuralistes, la notion de l’auteur est de nouveau de l’actualité. Il est possible de repérer un déplacement de l’attention du public et de la critique de l’oeuvre vers la personne de l’auteur. En effet, le statut que l’on accorde à l’auteur est non seulement l’un des enjeux des plus importants dans les études littéraires, mais il devient problématique de nos jours avec le soi-disant retour d’une narration réaliste à la XIXe siècle. Il faut donc comprendre les caractéristiques du rôle assumé par les écrivains de l’époque postmoderne. L’auteur est un agir public dans le but de se présenter unique comme l’originalité et la singularité restent des critères de légitimation depuis l’époque de la Rennaissance. Mais avec l’arrivée de nouveaux médias, l’auteur a une plateforme plus élargie pour la constuction de son image. Le recours à ses dispositifs médiatiques augmentent la possibilité de faire entrer la personne dans le dispositif de l’oeuvre. La reconnaissance visuelle peut augmenter l’efficacité des gestes promotionnels. En plus, la recherche de la personne réelle transforme le rapport du lecteur à l’oeuvre.19 Le travail postural des écrivains est une réponse à une exigence double : ils sont censés assumer un rôle, celui de l’écrivain, et en même temps représenter une parole singulière. Bien évidemment, les apparitions médiatiques font partie intégrante de la création du masque, de ce halo sacral. De nombreux écrivains contemporains mettent en question les notions les plus problématiques des études littéraires, notamment la référentialité, l’auteur et la représentation. Ils ne se limitent pas à l’écriture, ils établissent une oeuvre cohérente à partir des films, des expositions, de la photographie et d’autres adaptations.



Citer ce billet
Imola Toth (2019, 12 décembre). Intermédialité et littérature contemporaine. Intermédialité et littérature contemporaine. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qylh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search